Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu'un jour Dieu appelle

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Regard

Recherche

Archive : tous les articles
Fin d’avis de tempête
--> J’espère que la bourrasque ne vous a pas trop causé de dégâts


Je n’ai pas les problèmes que vous avez ! Etes-vous conscients que vous vous opposez davantage à Dieu qu’à Alberto ? Je voudrais juste rappeller que chaque fois que des gens, groupes de gens, viennent s’opposer à Dieu, ils cautionnent en quelque sorte la crucifixion de Jésus. Mais je vous rappelle aussi avec joie l’une des dernières paroles prononcées par le Christ avant de mourir : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font“.

 

Quant à moi, puisque depuis ma trentième année, je suis dans le rang de ceux qui ne s’opposent plus à la croix mais qui en vivent, je puis vous dire en toute humilité que“Je sais ce que je fais“, tout en usant de la liberté dont jouissent les chrétiens qui sont comme moi, nés de nouveau, c’est-à-dire en Dieu. (s’informer)

 

J’estime donc qu’il ne faut pas attribuer trop d’importance à ce qui s’est passé. Néanmoins, ça nous fait découvrir un peu plus le monde dans lequel nous vivons. Certains en seront étonnés, moi le premier ! Personne ne sait vraiment ce qui se cache sous l’apparence. Mais réjouissons-nous si, à travers les circonstances que vous avez suivies, plusieurs traits de caractères particuliers ont été mis à jour. Evidemment, si je sais maintenant à qui j’ai à faire, je ne vais pas en faire une montagne ! Il ne faut surtout pas en vouloir aux jeunes qui sont libres de leur choix de vie, de leur choix d’expression aussi, et qui ont aussi droit à faire des bêtises. De plus, chacun à son passé plus ou moins heureux. Et qui sait si leur choix sont définitifs ? Ils peuvent changer et passer dans l’autre rang ! En attendant qu’ils atteignent un âge plus mûr et derrière toutes les paroles que je peux dire, je suis de ceux qui leur accorde l’indulgence dans leur désordre et leur chaos, ainsi que la confiance lorsqu’il faut penser “avenir“.

Je les regarde donc sans amertume et pleinement pardonnés. Chacun a le droit d’être ce qu’il est. Toutefois chacun a le droit de devenir meilleur, dans une liberté qui ne blesse pas l’autre. Et comme dans la vie les disputes sont inévitables, il faut toujours se réjouir qu’une réconciliation est toujours possible !

 

A méditer :

"Tout est pur pour ceux qui sont purs ; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules ; leur intelligence et leur conscience sont souillées."

(La Bible, Tite 1.15)

 

Ecrit par alberto, le Samedi 27 Février 2010, 17:42 dans la rubrique Actualités.
Repondre a cet article

Commentaires :

stupidchick
27-02-10 à 18:09

-Etes-vous conscients que vous vous opposez davantage à Dieu qu’à Alberto ?

Je crois que tu es le seul à voir les choses sous cet angle. Et c'est bien dommage.


Repondre a ce commentaire
 
LiliLou
27-02-10 à 20:43

Quel orgueil !


Repondre a ce commentaire
 
alberto
28-02-10 à 09:32

Ah voici les deux personnes qui ne m'aiment pas ! Je vous souhaite une très, très, bonne journée !

Repondre a ce commentaire
 
sarah-k
28-02-10 à 11:01

Mais, es-tu seulement seulement aimable ?
Puisque tu parles souvent en ce moment de météo , je dirais : "qui sème le vent , récolte la tempête" (formule très éculée)
Tu fonctionnes beaucoup comme ça, non ?

Repondre a ce commentaire
 
alberto
28-02-10 à 11:12

Re:

Ah voici la troisième personne qui ne m'aime pas ! A qui je souhaite également une très, très, bonne journée !

Repondre a ce commentaire
 
sarah-k
28-02-10 à 11:26

Comme tu es présomptueux !
Pour ce que tu viens de dire au dessus, cela ne me pose aucun problème.

Repondre a ce commentaire
 
stupidchick
28-02-10 à 18:40

Re:

rectification: ce n'est pas toi que je n'aime pas. Je ne te connais pas. Ce qui me déplaît c'est ce que tu dis et la façon dont tu le dis.



Repondre a ce commentaire
 
alberto
01-03-10 à 11:01

Re:

Et toi ! Quand tu t'exprimes en anglais, tu crois que je comprends ? Que dalle ! J'ai jamais appris l'anglais !
Tu vois, pour moi c'est surtout un problème de communication. En réalité, on a un mal fou à se comprendre entre humains, partout... Et souvent quand notre prochain dit "Je t'aime" on passe à côté parce qu'on ne comprend pas son langage.

Repondre a ce commentaire
 
stupidchick
01-03-10 à 14:37

Re:


Repondre a ce commentaire
 
alberto
01-03-10 à 15:09

Re:

Tiens je ne connaissais pas cette page. Merci ! J'essaierai (quoique les traductions ne sont pas toujours compréhensibles).

Repondre a ce commentaire
 
Absurdus
28-02-10 à 14:45

Personne ne sait vraiment ce qui se cache sous l’apparence.
Exactement.

Il ne faut surtout pas en vouloir aux jeunes qui sont libres de leur choix de vie, de leur choix d’expression aussi, et qui ont aussi droit à faire des bêtises.
Absolument. Et il y a bêtises et bêtises. Et ce qui est bêtise pour certains ne l'est peut-être pas pour d'autres.

De plus, chacun à son passé plus ou moins heureux.
Tout à fait.

Chacun a le droit d’être ce qu’il est. Toutefois chacun a le droit de devenir meilleur, dans une liberté qui ne blesse pas l’autre.
Rien de plus vrai.

Et qui sait si leur choix sont définitifs ?
Ils le sont rarement, jusqu'à un certain âge du moins. Ce qui ne signifie pas qu'ils sont mauvais.

Tu dis un tas de choses sensées alberto, mais en même temps tu parles de "passer dans l'autre rang", tu vois le monde en binaire, en noir et blanc, alors qu'il y a mille façons d'être soi-même, d'évoluer, de devenir "meilleur".
Tu parles d'indulgence et de pardon, mais on a du mal à y croire, au travers de tes paroles on perçoit surtout le jugement et la condescendance de "celui qui sait" envers "ceux qui ne savent pas (encore)".

C'est insultant, quoi que tu en dises. Personnellement, je ne crois pas en Dieu. A t'en croire, ça fait de moi quelqu'un de foncièrement ignorant, mauvais et souillé, et ma seule chance de salut serait de me laisser convaincre de croire? Je ne m'oppose ni à Dieu ni aux croyants, simplement mon esprit et mon intelligence sont ainsi faits qu'ils ne peuvent pas concilier la réalité et l'existence de Dieu. J'accepte ta croyance, mais si tu n'acceptes pas ma non-croyance, comment pouvons-nous dialoguer?

Et puis s'opposer à ta tendance à moraliser ne revient pas à s'opposer à Dieu. Tu as un sens moral qui semble particulièrement rigoureux par rapport à tout ce qui concerne la sexualité, le corps féminin, ses représentations, etc... Je ne sais pas si c'est parce que ces questions te troublent, ou si c'est ta religion qui te dicte cette morale, ou les deux, mais tu ne peux pas t'attendre à ce que tout le monde partage ta rigueur là-dessus. Il y a pas mal de gens (et même des jeunes filles, tu vois) qui ont l'esprit plus libre et moins complexé à ce sujet, si les illustrations ou les textes de leurs blogs t'indisposent, tu peux toujours passer ton chemin. Je connais des gens croyants et pratiquants qui s'accommodent très bien de photos ou de textes "suggestifs", ça fait partie de l'art aussi... la limite morale est personnelle et pas forcément dictée par la Bible.
D'ailleurs la rencontre avec le Christ aussi est personnelle, et je ne crois pas que ce soit ton rôle que de chercher à convertir chacun. Et ce n'est pas par la condescendance que tu y parviendras!

Repondre a ce commentaire
 
alberto
28-02-10 à 15:22

Re:

Complétement d'accord avec toi, Absurdus.
Sauf sur cette phrase : "la limite morale est personnelle et pas forcément dictée par la Bible." Cela voudrait dire que l'homme peut se passer des "Dix Commandements" et que Moïse n'aurait pas eu lieu d'exister.
Jean le Baptiste est mort pour avoir dénoncé un adultaire, tu te rends compte ! Il y a longtemps que j'aurais la tête coupée si j'avais vécu dans ce temps là !

Nous avons la chance de vivre aujourd'hui dans une époque (bénie) où nous pouvons tout dire, mais aussi où nous pouvons réfléchir, débattre, dialoguer, s'informer... C'est une démocratie extraordinaire ! Qui ne risque hélas de ne pas durer ! ...

Cela signifie aussi que le temps est précieux, que chaque jour est précieux... pourquoi faire ? pour prouver mon amabilité, pour me justifier, pour dire des blas, blas, blas ? Bien sûr que non ? (quoiqu'on peut aussi se dire des banalités, c'est normal) ! Mais foncièrement, qu'est-ce que ça peut (me) faire si Alberto est un con, moraliste, ou je ne sais quoi ? L'important est de discerner l'essentiel. C'est ça que je veux dire ! Nous vivons exactement le même temps de Noé lorsque celui-ci a construit son bateau à sec et que tout le monde s'est fichu de sa gueule ! (huit personnes ont été sauvées : nous sommes les descendants de ces huit personnes).

Les guerres, les tremblements de terre, les signes que nous observons ne sont pas des jugements de Dieu. Mais ils devraient faire réfléchir les hommes. Personnellement lorsque j'ai vu pour la première fois une maison calcinée avec au milieu son propriétaire qui venait de tout perdre (et encore : pas sa vie ! quelle chance !), j'ai commencé alors à réfléchir sérieusement.

Donc je le répète Absurdus, complètement d'accord avec toi, sauf sur la petite phrase citée.

Très, très, bonne journée aussi à toi.

Repondre a ce commentaire
 
Absurdus
28-02-10 à 17:56

J'aurais dû écrire "la limite morale est personnelle dans certaines limites", peut-être. Les limites étant le tort causé à autrui. A la base, les dix commandements parlent de meurtre, de vol, de faux témoignage, de convoiter les biens d'autrui... et l'adultère était considéré au départ comme le fait d'avoir des relations sexuelles avec une personne déjà mariée, parce que cet acte "brisait" le lien sacré entre cette personne et son époux/épouse. Les relations hors mariage ne sont pas un adultère... Pour le reste, la pureté des actes, des pensées et des désirs peut être sujette à interprétation, non? Est-ce que des photos de nus artistiques nuisent à la pureté des pensées et des désirs? Qu'est-ce qui est "pur" exactement? Donc même dans ce cadre, il y a une certaine marge d'appréciation à la limite morale, non?

Repondre a ce commentaire
 
alberto
28-02-10 à 18:09

Re:

Tu vois Absurdus, je trouve que tu as toujours de bonnes réflexions. Mais là je n'ai pas le temps de répondre, si tu veux bien, on remet ça à demain.
A propos, j'aimerais bien savoir si tu aimes lire.
A demain !

Repondre a ce commentaire
 
Absurdus
01-03-10 à 15:49

Re:

Merci.
Bien sûr, j'aime lire.

Repondre a ce commentaire
 
alberto
01-03-10 à 17:15

Re:

"Morale", "Pureté"... de bien grands mots...

Nous avons évoqué "Les Dix Commandements". Qu'est-ce que cela signifie pour un individu qui vit en dehors de ces principes, c'est à dire pour un individu qui vit sans Dieu, ou en tout cas, en l'ignorant ?
Est-ce que ta pensée peut admettre le principe que les animaux ignorent Dieu ? On peut même dire qu'ils sont inconscients de Dieu... Et pour cause : les animaux n'ont pas de conscience.

A la différence, nous les humains, nous avons une conscience ! Cette conscience est essentielle pour nous guider... C'est notre conscience qui nous permet de discerner ce qui est bien et mal. Sans que nous ayons ni Dieu ni maître, ni lois, c'est notre conscience qui nous dirige à la base. Et c'est grâce à notre conscience que nous éprouvons dans certaines situations ce fameux sentiment de honte (ou de joie).

Plus notre conscience est pure, plus nous sommes sensibles à ce qu'elle nous communique. Nous savons grâce à elle ce qui est bon de faire et ce qui n'est pas bon de faire. Elle est là pour nous conduire sur une bonne voie, "sur le droit chemin" comme disaient nos parents.

Mais les temps ont changé, mai 68 est arrivé, la libération des moeurs a bouleversé les consciences, tant est que l'individu n'écoute plus forcément la voix de sa conscience. Ce qui engendre des conséquences pas toujours heureuses, mais qui ne suppriment pas la responsabilité de l'individu.

“Je fais ce que je veux“ veut dire aussi : j'écoute ma conscience si je veux !

Nous avons parlé de “chemin“, de “voie“... J’en arrive à te poser cette question : Tu habites A, et tu veux aller à B. Qu’est-ce que tu fais ? Tu empruntes un chemin (ou une route, ou une voie, comme tu veux). Oui.

Cette route, c’est “Les Dix Commandements“.

Les Dix Commandements sont là pour te permettre d’aller à B. C’est comme un pédagogue qui te conduit à B. Arrivé à B, tu es arrivé et tu te réjouis, parce que là se termine l’école des Dix Commandements. Arrivé à B, une tout autre école commence, plus heureuse celle-là, et merveilleuse : celle de “la grâce“

En gros voici ce qui est à retenir de ce commentaire :

Nous avons une conscience plus ou moins souillée, plus ou moins pure et qui peut être faussée, jusqu’à devenir dans certains cas complètement insensible.

“Les Dix Commandements“ qui sont écrits noirs sur blancs sont une aide efficace pour l’homme afin qu’il retrouve son chemin (il est égaré). Ils représentent la “La Loi de Dieu“, “Moïse“, “l’Ancien Testament“.

La fin des “Dix Commandements“, ou de “La Loi“, ou de “l’Ancien Testament“, marque le début de “La grâce“, de Jésus-Christ, et du “Nouveau Testament“. Les deux, l’Ancien et le Nouveau, ne peuvent pourtant être séparés, ils représentent la Bible, le livre le plus imprimé dans le monde.

Je me réjouis que tu aimes lire Absurdus. Parce que ceux qui savent ce qu’il s veulent et qui aiment lire sont très avantagés, ils peuvent lire des livres et approfondir des sujets précis, comprendre plein de choses et de la sorte avancer plus vite. 

Repondre a ce commentaire
 
Absurdus
02-03-10 à 11:21

Qu'est-ce que cela signifie pour un individu qui vit en dehors de ces principes, c'est à dire pour un individu qui vit sans Dieu

Tu fais l'amalgame entre les deux, c'est ça qui me pose problème. Je vis sans Dieu, mais ça ne veut pas dire que je vis en-dehors de ces principes. Pour la plupart, ils font partie des règles qui nous permettent de vivre en société. Simple exemple, je ne tuerai personne, je ne volerai personne, je ne ferai jamais de faux témoignage, je ne suis pas du genre à convoiter ce qu'ont les autres, mais c'est une affaire de conscience personnelle. Ce n'est pas parce que Dieu me l'ordonne. Ni parce que c'est légalement punissable. Je ne suis pas "perdu" à ce niveau-là, et la plupart des gens ne le sont pas non plus, même en vivant "sans Dieu".

A part ça je comprends ce que tu veux dire avec ton image des points A et B, et que tout "commence" au point B.

Repondre a ce commentaire
 
alberto
02-03-10 à 12:37

Re:

Si tu vois un amalgame entre les deux, moi non, mais je m'explique peut-être mal.
Certainement, comme tout le monde, tu vis avec les principes d'une bonne conscience. C'est déjà pas si mal. Ça mérite même félicitations. Certains de ces principes sont inclus dans Les Dix Commandements. Mais ces principes que tu mets en pratique, ce ne sont pas Les Dix Commandements. Ici essaye de bien me comprendre : je ne déconseille pas les Dix Commandements, au contraire, ni les bons principes, mais ce qui fait l'objet de mes actions (de mon blog) ce ne sont pas Les Dix Commandements, c'est l'évangile.

Avec l'évangile tout commence. Il suffit de l'accepter pour être sauvé ! Le temps entre A et B est relatif. Pour moi, il m'a fallu trente années, pour d'autres moins, pour d'autres plus. Les perdus sont ceux qui n'acceptent pas l'évangile de Jésus.

Pourquoi ceux qui n'acceptent pas l'évangile sont-ils perdus ? Parce qu'ils restent dans leur péché. L'évangile nous apprend que tous, nous sommes pécheurs, c'est à cause de cet état que nous sommes séparés de Dieu et que son Fils a dû venir pour nous sauver. Devant Dieu, celui qui pèche ne peut subsister, il doit en subir le châtiement mortel. Mais Jésus a pris ce péché (notre péché) sur lui et il est mort avec sur une croix. Il a pris notre châtiment avec lui. Le problème du péché s'en trouve réglé. Si je m'approprie cet acte pour moi personnellement, par la foi, je suis sauvé.

Entre A et B nous vivons avec des principes, des lois... Ces lois ne sauvent pas du péché. Si nous désirons faire mieux et accepter les Dix Commandements, nous resterons quand même dans notre péché : pour l'unique raison c'est que personne ne peut appliquer les Dix Commandements. Et pour Dieu, transgresser un seul de ces commnademnents suffit pour être perdu. Seul Jésus, le Fils de Dieu, y est arrivé, il a fait un sans faute. L'évangile nous montre sa vie terrestre. Mais aucun homme ne peut se comparer à lui. Nous sommes tous fautifs. Alors pourquoi ces lois ? Surtout : pourquoi la loi divine ? Pour nous montrer que nous sommes incapables de les mettre en pratique, et donc pour nous montrer notre état de pécheur. Quand on en arrive là, on est arrivé au point B. On se rend compte alors que seule la grâce nous est nécessaire, est plus que nécessaire. C'est un grand bonheur de recevoir ainsi le pardon de Dieu, ce pardon qui a coûté à Jésus tant de souffrances, tant de haine de la part de ses opposants, tant d'accusations, de martyre, d'injustice... jusqu'à la mort. Il était venu pour cela. De la part de Dieu, c'est le signe d'amour suprême. Et Jésus est ressuscité ! Voilà notre avenir avec lui, si nous le voulons.
Sans Dieu, l'avenir est différent.


Repondre a ce commentaire
 


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone